#Sodebo Ultim' 3

Sodebo Ultim 3 au départ de la Rolex Fastnet Race Un géant dans une course de légende

Thomas Coville et ses équipiers seront le 8 août prochain devant Cowes (Ile de Wight) pour prendre le départ de la plus mythique des grandes classiques de la course au large en équipage.

Nouveauté de cette édition 20121, les équipages rallieront Cherbourg après avoir contourné le rocher irlandais. Même si ce nouveau parcours vers Cherbourg a été rallongé, 695 miles nautiques contre 605 milles en 2019, cette édition pourrait bien voir le chrono descendre en-dessous des 24h suivant les conditions météo. En 2019, le Maxi Edmond de Rothschild avait bouclé Cowes (Ile de Wight) à Plymouth en Cornouailles en 1 jour 4hrs 2mins 26 secs, record actuel de la course.

Sodebo Ultim 3 - Parcours de la rolex Fastnet

Mais cette Fastnet présente tout le catalogue des difficultés de la course au large comme l’explique Thomas :

« Tout d’abord, le départ va être impressionnant car c’est une ligne emblématique devant Cowes avec aussi beaucoup de bateaux (437 bateaux au départ en 2019). En longeant la côte jusqu’à la pointe Sud de l’Angleterre, il faudra être sur le qui-vive et les réglages, il y a aussi beaucoup de courants. Ensuite la traversée jusqu’au Fastnet, à l’échelle de nos bateaux, c’est un saut de puce. On va avoir beaucoup de travail tant les réglages sont subtils sur un bateau très exigeant comme Sodebo Ultim 3. Ce n’est pas une petite régate à la journée, il y a aussi une nuit, cela donne du caractère à cette course, une autre ambiance. Une course aussi rapide est forcément intense. La zone de vie permet d’être très réactif. Pendant toute la durée de la course (selon la météo, la course devrait durer entre 24 et 36 heures pour les Ultims), tout l’équipage sera sollicité en permanence pour les réglages, pour les manœuvres et les changements de voiles. »

 

Une équipe soudée

Le skipper de Sodebo Ultim 3 s’entourera d’une partie de l’équipage aligné lors du Trophée Jules Verne tenté l’hiver dernier :

« On a eu beaucoup de plaisir à naviguer tous ensemble qu’on voulait garder cette dynamique, cet acquis d’expérience technique et humaine »

Avant de s’élancer en novembre prochain pour la Transat Jacques Vabre, cette Rolex Fastnet est une magnifique occasion de première confrontation entre Ultims.

Sodebo, la liberté a du bon !