Une route très sud Pour Sodebo Ultim' 2

Route nord ou route sud ? Il y a deux jours, la question se posait et Thomas Coville avait encore le choix. Alors qu’il entamait sa descente le long des côtés marocaines, le skipper de Sodebo Ultim’2 était face à deux options : à quel moment mettre le cap à l’ouest pour la grande traversée en direction de la Guadeloupe ?
La décision n’était pas facile à prendre, les fichiers météo n’étant pas d’accord entre eux. Fallait il opter pour la route médiane plus courte et plus abrupte ou pour la route sud plus longue et moins engagée ? Hier il a tranché. Et choisi l’option sud plus facile à réaliser.

Un choix judicieux

Aujourd’hui, Thomas ne regrette pas son choix de passer par le sud.
Car aujourd’hui, il y a Carlos, une grosse dépression dont le centre est situé au large du Canada. Et Carlos résonne sur tout l’Atlantique Nord. Non seulement il génère une houle jusqu’à 12 mètres au large du Portugal mais il comprime aussi le fameux anticyclone des Açores et le décale vers l’Est créant de ce côté de l’Atlantique, où se trouve actuellement Sodebo Ultim’ 2, une quasi panne d’alizés, ces vents typiques qui balayent d’est en ouest cette zone de l’Atlantique.

Vigilance toujours

Thomas Coville, qui nous confiait avant de quitter la Corogne dimanche dernier, repartir prudent avec la volonté de ne pas trop solliciter le bateau suite à la réparation du bras avant bâbord, poursuit sa route plein sud dans des vents légers de 10 à 15 nœuds et sous un large soleil. Il manœuvre régulièrement en empannant pour se repositionner en fonction des bandes de vent visibles sur les fichiers météo.

Le skipper de Sodebo Ultim’ 2 garde un œil vigilant sur la réparation réalisée à La Corogne. Une fois par jour, il rampe et se faufile en se contorsionnant dans le labyrinthe qui le conduit jusqu’à l’intérieur du bras où il fait environ 40 degrés C. Comme il fait très chaud dehors et parce que le bateau navigue vent arrière, l’intérieur ressemble à un four.

Cap sur l’Atlantique !

Thomas a empanné cet après-midi à environ 20 milles au Nord de Santo Antao (île située la plus à l’ouest de l’archipel du Cap Vert). Il devrait continuer toujours vers le sud avec quelques empannages à venir avant de mettre le cap vers les Antilles et l’île de la Guadeloupe distante de 2000 milles où il est attendu à partir de mardi prochain.

 

Cliquez ici pour voir la vidéo

Sodebo, la liberté a du bon !