#Sodebo Ultim' 3

Finistère Atlantique - Challenge Action Enfance Un format en équipage pour Sodebo Ultim 3

Remis à l’eau il y a deux mois à Lorient, Sodebo Ultim 3 a, depuis, reçu sa nouvelle paire de foils, qui, de l’avis de Thomas Coville, change le comportement et les performances du bateau. Autant dire que le skipper a hâte de valider ces optimisations face à la concurrence, ce qui est prévu dès le 1er juillet, date du départ de Finistère Atlantique-Challenge Action Enfance. Pour cette course en équipage de 3500 milles (6482 km), le skipper de Sodebo Ultim 3 s’entoure de 6 marins.

Ils sont en construction depuis plusieurs mois dans l’atelier de la base lorientaise du Team Sodebo Voile, les nouveaux foils ont été installés en deux temps mi-mai et début juin, fruit d’une longue réflexion menée avec le bureau d’études et les architectes du bateau. « Depuis le début, on avait pensé le bateau pour qu’il soit évolutif. Comme le programme initial était de faire une course autour du monde en solitaire dès la première année, fin 2019, nous étions dans un premier temps restés relativement conservateurs dans nos choix, mais nous savions qu’à plus long terme, nous développerions de nouveaux appendices, plus grands », commente Thomas Coville.

Ce qui est donc chose faite. L’objectif ? « La priorité était de gagner en stabilité, de voler à plat dans de la mer formée, d’où le choix de faire des foils avec plus d’envergure verticale. Ils sont associés à nos safrans rétractables dotés de grands plans porteurs, ces derniers ont été mis en place l’année dernière et nous ont donné entière satisfaction. Cette stabilité est synonyme de gain en aérodynamisme et en hydrodynamisme, avec un bateau qui dérive moins, c’est une spirale extrêmement vertueuse. »

 

Un bateau plus volant 

Cette V2 des foils permettra en outre à Sodebo Ultim 3 de voler plus tôt, d’autant qu’elle sera complétée en septembre par un nouveau plan porteur sous la dérive, plus long, également destiné à aider le trimaran à mieux décoller. L’aérodynamisme, devenu un des enjeux majeurs des trimarans Ultims compte tenu des vitesses qu’ils atteignent désormais, a également été revu en profondeur : tout le cockpit à l’arrière a été re-travaillé pour renforcer l’effet de plaque entre la bôme et le pont, tandis que des carénages ont été ajoutés afin de limiter les écoulements d’air.

Depuis trois semaines, c’est donc dans une configuration très différente à celle de l’année dernière que Thomas Coville et son équipe naviguent. Le skipper ne cache pas son enthousiasme : « Par rapport à la dernière Transat Jacques Vabre, le comportement s’est du bateau s’est amélioré. Je ne pensais pas que ce serait à ce point.  Maintenant, nous attendons de valider toutes ces optimisations en nous confrontant avec nos concurrents. »

 

Finistère Atlantique-Challenge Action Enfance : 7 hommes à bord !

Et ça tombe bien puisque se profile la première édition de Finistère Atlantique-Challenge Action Enfance, course en équipage de 3500 milles qui s’élancera le 1er juillet de Concarneau. Cette confrontation propose un beau plateau sur lequel Sodebo Ultim 3 s’alignera face à Actual Ultim’, Banque Populaire XI et Maxi Edmond de Rothschild.  Les quatre trimarans géants en lice devront contourner l’archipel de Madère, avant de passer par les Canaries et les Açores puis de revenir à Concarneau. « C’est génial de voir de nouveaux organisateurs proposer de nouvelles courses, sur un parcours en Atlantique qui, quelque part, est un peu notre jardin.  Nous avons l’habitude d’aller nous entraîner entre ces îles. Cette confrontation en équipage va clairement nous apporter beaucoup de réponses. »

Pour ce rendez-vous, Thomas Coville – dont l’objectif majeur de la saison est la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, a choisi de s’appuyer sur Thomas Rouxel – un de ses équipiers piliers – pour constituer cet équipage avec sept marins (6 équipiers minimum dans l’avis de course)

Aux côtés de certains incontournables de l’équipe, Corentin Horeau, Thierry Douillard, Thomas Rouxel a ainsi proposé deux nouvelles têtes à savoir Guillaume Pirouelle et Nicolas Troussel, double vainqueur de la Solitaire du Figaro et skipper de l’Imoca Corum L’Epargne (actuellement en chantier). « Quand il arrive à bord, il ne lâche rien, il est focalisé à 100% sur les réglages du bateau, il est très à l’écoute » note Thomas Coville. Et pour compléter cet équipage de 7, la stratégie est d’embarquer Philippe Legros, qui endossera le rôle de navigateur. « Nous avons aussi voulu intégrer à l’équipage Philippe Legros, qui fait partie de notre cellule de routage, ajoute le skipper de Sodebo Ultim 3. On voulait se servir de cette course au large pour, au sens propre comme au sens figuré, le « mouiller » un peu plus dans l’ambiance du bateau, c’est important que les gens qui soient amenés à me router sur la Route du Rhum puissent prendre la mesure de ce qui se passe réellement à bord dans un contexte de compétition. »

 

 

Le programme de la Finistère Atlantique – Challenge Action Enfance :

  • 29 juin : Ouverture du village-départ à Concarneau
  • 1er juillet : Départ de la Finistère Atlantique à 13h00
  • 7 juillet : Arrivée possible des bateaux à Concarneau
  • 8 juillet : Remise des prix
  • 9 juillet : Parade de clôture
Sodebo, la liberté a du bon !