#Sodebo et la voile

La Vendée Arctique - Les Sables d’Olonne première marche vers le Vendée Globe

 

25 solitaires prendront le départ le dimanche 12 juin à 17h de la deuxième édition de la Vendée Arctique. Une épreuve, dont Sodebo est désormais partenaire majeur et qui sera la première course qualificative pour le Vendée Globe 2024.

La Vendée Arctique marque le véritable coup d’envoi du nouveau cycle menant au Vendée Globe 2024, à la fois pour les skippers qui ont l’intention d’en prendre le départ le 10 novembre 2024, mais également pour Sodebo. Déjà partenaire majeur de la course autour du monde en solitaire depuis 2004, l’entreprise a en effet non seulement renouvelé début avril son engagement en vue de la dixième édition, mais l’a en plus renforcé en devenant également le partenaire majeur de la Vendée Arctique et de la New York Vendée (départ en juin 2024), première et dernière courses qualificatives pour ce Vendée Globe 2024, inscrites au calendrier des Imoca Globe Series.

 

guillemets
« Comment ne pas avoir envie de poursuivre cette aventure incroyable qui a mis en valeur des hommes et des femmes exceptionnelles, très inspirantes. Ce n’est pas le hasard si le Vendée Globe fait partie des trois événements sportifs les plus populaires en France. C’est évidemment un atout pour développer notre notoriété et une formidable image pour la Vendée. Nous sommes fiers d’enrichir ce partenariat en nous associant désormais également aux courses qualificatives que sont la Vendée Arctique et la New York Vendée » 
expliquait début avril Patricia Brochard, co-présidente de Sodebo.

 

Comme le Vendée Globe, dont elle est la première des cinq courses qualificatives, la Vendée Arctique se courra en solitaire, sans escale ni assistance, sur un parcours inédit et particulièrement exigeant de 3500 milles. Au programme à partir du 12 juin à 17h : une longue remontée vers l’Islande, que les 25 marins contourneront par l’Est, non sans avoir coupé en son Nord le cercle polaire arctique (situé à plus de 66° nord de latitude), puis une descente plein Sud pour aller chercher une marque de passage virtuelle située au beau milieu de l’Atlantique nord, entre Terre-Neuve et l’Europe, avant un grand bord vers l’Est vers les Sables d’Olonne.

 

Un parcours en forme de triangle semé d’embûches de plus de dix jours, qui devrait proposer aux 25 solitaires tout un panel de conditions, entre froid, mers formées et dépressions dans sa partie Nord, qui sera pour la plupart d’entre eux une découverte, et possibilité de calmes plats, toujours usants pour les nerfs, en cas d’anticyclone des Açores bien installé au large de l’Europe de l’Ouest. La Vendée Arctique proposera un plateau de choix, avec notamment les trois premiers de la première édition, courue en juillet 2020 : Jérémie Beyou (Charal), Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut). 10 nationalités seront représentées, 2 femmes sur la ligne de départ – Isabelle Joschke (MACSF) et Pip Hare (Medallia) – qui, comme 13 autres marins inscrits sur cette Vendée Arctique, ont participé au dernier Vendée Globe.

 

 

Et c’est justement ce Vendée Globe 2020 qui ouvrira les festivités, puisque sera organisée le 3 juin, veille de l’ouverture officielle du Village, la Grande Parade des skippers du Vendée Globe, qui permettra de présenter au public des Sables d’Olonne celles et ceux qui ont marqué de leur empreinte la neuvième édition, remportée par Yannick Bestaven. Cette Grande Parade, qui débutera à 21h30, aura pour cadre le Remblai des Sables d’Olonne et sera ponctuée d’un spectacle pyro-musical.

 

Le lendemain, sera donc inauguré sur la place du Vendée Globe le Village officiel de la Vendée Arctique sur lequel les équipes de Sodebo seront mobilisées au sein d’un espace, qui proposera aux visiteurs un stand de réalité virtuelle et une Food Mobile. L’objectif est de faire des dix jours précédant le départ de la course des moments de fête, de convivialité et de partage, tout comme le sera, le dimanche 26 juin, la remise des trophées d’une deuxième édition qui s’annonce aussi animée en mer qu’à terre.

 

guillemets
« Nul doute que cette première étape qualificative pour le Vendée Globe 2024 sera exigeante et spectaculaire à la fois, confie Patricia Brochard. Il est incroyable de voir ces hommes et ces femmes s’engager dans une aventure aussi extrême dans les mers houleuses du grand Nord. Cet engagement, cette envie, cette audace qui les caractérisent sont aussi des valeurs qui nous sont chères au sein de l’entreprise. Au-delà de l’aventure, nous sommes certains que la Vendée Arctique sera une grande fête populaire, respectueuse, familiale, qui nous promet de vivre à nouveau de belles émotions ! »

Sodebo, la liberté a du bon !