Les concurrents dans l'oeil du duo Une nouvelle ère avec de nouveaux bateaux

Ce dimanche 5 novembre, Thomas Coville et Jean-Luc Nélias s’élanceront sur la 13ème Transat Jacques Vabre entre Le Havre et Salvador de Bahia. Face à eux sur la ligne, deux autres trimarans géants prendront le départ : Gitana 17 emmené par Sébastien Josse et Thomas Rouxel et Prince de Bretagne emmené par Lionel Lemonchois et Bernard Stamm. « Nous allons avoir trois bateaux assez opposés », « Nous entrons dans une nouvelle ère avec de nouveaux bateaux ».

Les points de vue de l’équipage de Sodebo Ultim’ !

Thomas

« Nous sommes en pleine mutation avec notre catégorie de trimaran Ultimes. Tout le monde n’est pas là avec des raisons différentes de programme et de chantier. Nous allons avoir trois bateaux assez opposés. Avec Sodebo Ultim’, nous nous retrouvons dans la même configuration qu’il y a deux ans avec Macif et François Gabart. Cette année c’est Sébastien Josse qui arrive avec son nouveau bateau. Nous avons hâte de nous confronter même si on sait que Gitana 17 sera un peu plus favorisé. Prince de Bretagne peut jouer les trouble-fête… Lionel va pousser son bateau à fond. »

Jean-Luc

« Je suis prudent. Je demande à voir s’il est possible de faire un tour du monde en volant. Nous sommes à une croisée des chemins et ça discute beaucoup autour de ce sujet. C’est très motivant. C’est comme sur le Vendée Globe où il y avait les bateaux à foils et sans foils. Nous nous demandions lequel allait gagner. En attendant ça fait du buzz et c’est bien. »

Thomas

« Si le record de Groupama entre Le Havre et Salvador de Bahia va tomber ? Ces bateaux ont plus de puissance, donc il est forcément battable. Quand on fait des régates, on nous parle de records (rires). Avec Sodebo, nous sortons d’une année de records pour faire une course. Il va y avoir pleins de rebondissements. C’est la particularité de cette Jacques Vabre. Nous entrons dans une nouvelle ère avec de nouveaux bateaux. Et comme c’est un sport mécanique, jusqu’au bout, tout peut changer. »
Sodebo, la liberté a du bon !