#Brest Atlantiques

Des nouvelles du convoyage de Sodebo Ultim 3

Parti de Cape Town dimanche matin, Sodebo Ultim 3 est passé cet après-midi à quelques milles de la petite île de Sainte-Hélène, au milieu de l’Atlantique Sud. A son bord, loin de la performance, la vie s’installe au rythme des quarts. Les 6 hommes d’équipage, dont Thomas Coville, se relaient aux manœuvres, aux fourneaux et aux bannettes. La météo clémente leur permet d’apprécier leur environnement… Découvrez les mots de François Duguet, notre boat captain :

« Aujourd’hui, passage à proximité de St Hélène, propice à la contemplation et à la nostalgie des grands empires maritimes et terrestres que furent la Grande Bretagne ou la France… C’est toujours émouvant de croiser au milieu de nulle part ces terres oubliées. Hier soir, je me posais à la table à carte, et, las de contempler les éternels chiffres et autres traces de routages théoriques, je me livrais à une promenade au fil de l’Atlantique Sud, cet Océan que je n’avais pas côtoyé depuis plus de dix ans et ma mini transat vers Salvador de Bahia. Quand on regarde de plus près cette immensité on découvre plein de petits ilots perdus, Saint Hélène donc que nous avons croisé ce matin, mais aussi Ascension un peu plus au nord, il y avait Tristan da Cunha et Gough Island qui ont été aperçues lors de la traversée vers Cape Town, plus au sud il y a la Géorgie du Sud et les archipels oubliés de l’Antarctique. Certes l’Atlantique est moins fourni en îles confettis que ces frères Indiens ou Pacifique, mais tous ces noms familiers au milieu de nulle part nous rappellent le passé maritime et les grand explorateurs qui jadis découvrirent ces ilots sortis de nulle part et les baptisèrent du nom d’un Roi, d’une date ou d’une femme… Nous nous surprenions mutuellement avec Thomas ce matin, en approchant de St Hélène, à apprécier les talents des navigateurs du 18ème siècle qui au bout de plusieurs mois et à l’estime seule retrouvaient leur route vers ces contrées improbables…
« En amour comme à la guerre, pour en finir il faut se voir de près » Napoléon Bonaparte

En images :


Sodebo, la liberté a du bon !